Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Profil

  • magic stella
  • Bienvenue chez Magic-Stella,guylaine-dany.D est une seule et même personne.ma passion la réalisation de tableaux autour des images prisent sur le net.ma seconde passion la photographie qui reste ma propriété.Je vous souhaite un bon surf sur mon b
  • Bienvenue chez Magic-Stella,guylaine-dany.D est une seule et même personne.ma passion la réalisation de tableaux autour des images prisent sur le net.ma seconde passion la photographie qui reste ma propriété.Je vous souhaite un bon surf sur mon b

traducteur

Im Translator, Online translator, spell checker, virtual keyboard, cyrillic decoder

musiques

Archives

Texte Libre

Partager

Texte Libre

  





                             A Gloubiweb pour ses tutos.
                   A Zimagez pour l'hébergement des images.
                   Aux ficelles d'Anna K pour ses décos.
                   A Clicpartout pour ses dons.
                   A Archive-Host pour l'hébergement de la musique et des images.

10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 15:13

Je vous invite à venir sur cette pages afin de voir si les promesses faites aux Français ont étées tenues je vous suggère de mettre un commentaire simple comme promesse accomplie.

♥♥♥

 

François Hollande pourra-t-il tenir ses promesses?

 Par Emilie Lévêque - publié le 07/05/2012 à 06:53

Le socialiste François Hollande succède à Nicolas Sarkozy à la tête de la République française. Il promet de redresser la France. Mais sa tâche ne sera pas aisée, tant l'économe tricolore est déprimée et sa marge de manoeuvre budgétaire limitée.

Les électeurs de Villeurbanne ont placé François Hollande en tête du premier tour devant Nicolas Sarkozy.
Les électeurs de Villeurbanne ont placé François Hollande en tête du premier tour devant Nicolas Sarkozy.
REUTERS/Emmanuel Foudrot

François Hollande a été élu dimanche 6 mai président de la République française, avec presque 52% des voix contre 48% pour le candidat UMP et président sortant, Nicolas Sarkozy. Le socialiste hérite d'une économie en berne, qu'il promet de redresser. Sa marge de manoeuvre est toutefois très étroite. La France, deuxième économie de la zone euro, a certes échappé à la récession, contrairement à certains de ses voisins comme l'Espagne, mais sa croissance est atone.

> Suivre en direct: François Hollande est élu, le jour d'après

Compte tenu du marasme en zone euro, le PIB devrait fortement décélérer cette année, après une hausse de 1,7% en 2011. L'Insee table sur une progression du PIB nulle au premier trimestre et très faible au deuxième (+0,2%). Sur l'ensemble de l'année, le FMI prévoit une croissance de +0,5% seulement et de 1% en 2013. Le 11 mai prochain, la Commission européenne publiera ses nouvelles prévisions économiques et devrait également réviser à la baisse la croissance de la France en 2013.

Or François Hollande a bâti son programme sur une hypothèse de croissance de 1,7% en 2013 et de 2% voire 2,5% à compter de 2014. S'il entend respecter son engagement à revenir dans les clous du Pacte de stabilité -3% de déficit- en 2013, contre 5,2% en 2011, le nouveau président sera contraint de faire des ajustements qui risquent de se traduire par un nouveau tour de vis budgétaire. Ou à renoncer à certaines de ses promesses de campagne. François Hollande a en effet déjà détaillé l'agenda de sa première année au pouvoir.

5 milliards d'euros de dépenses en 2012

Parmi les premières mesures qu'il entend prendre: un coup de pouce au smic en juillet (non chiffré), le blocage pendant trois mois des prix de l'essence (coût: 480 millions d'euros selon l'Institut Montaigne), le droit de partir en retraite à 60 ans pour les personnes ayant commencé à travailler à 18 ans et cotisé 41 annuités (coût: 941 millions d'euros selon l'Institut de l'entreprise), l'abaissement de l'impôt sur les sociétés à 15% pour les très petites et 30% pour les moyennes (coût: 2,2 milliards d'euros selon l'Institut Montaigne, 2,8 milliards selon l'Institut de l'entreprise), le recrutement de 1000 personnes dans l'éducation nationale (coût: 9 millions en 2012, 7 milliards sur l'ensemble du quinquennat) ou encore la revalorisation de 25% de l'allocation de rentrée scolaire (400 millions d'euros).

Soit environ 5 milliards d'euros de dépenses supplémentaires en 2012, et 20 milliards sur l'ensemble du quinquennat. Pour les financer, le nouveau chef de l'Etat va augmenter la pression fiscale sur les ménages aisés et les grandes entreprises. Outre l'impôt à 75% qui est plus symboloque que rentable, les riches devront supporter près de 12 milliards d'euros d'impôts supplémentaires. Les grands groupes passeront eux à la caisse à hauteur de 17 milliards. Mais selon les cellules de chiffrage de l'Institut Montaigne et de l'Institut de l'entreprise, ce programme est sous-financé à hauteur de 9,7 à 12,1 milliards d'euros.

La dette française sous surveillance

Face à ces défis, le nouveau président devra donc jouer serré, d'autant plus que son action sera scrutée par les marchés financiers et que les agences de notation Moody's et Fitch pourraient, après Standard and Poor's, à leur tour priver la France de son triple A. François Hollande peut toutefois espérer une bouffée d'air du côté de l'Europe. La France n'est pas le seul pays qui risque de voir son déficit déraper. L'Espagne est dans la même situation, les Pays-Bas aussi. D'autres pourraient suivre en raison de la croissance en berne dans la zone euro. Du coup, de nombreux diplomates s'attendent à ce que la Commission fasse preuve d'un peu de souplesse fin 2012 ou début 2013.

Mais à n'en pas douter, l'équilibre budgétaire restera l'objectif prioritaire. Car l'Allemagne, première économie de la zone euro, restera inflexible sur ce point - si la chancelière Angela Merkel est réélue en 2013 tout du moins. François Hollande a toutefois eu la prudence de souligner qu'un bon nombre de ses ses dépenses seront conditionnées à l'objectif de réduction du déficit et de retour de la croissance, hormis celles pour les PME et l'emploi. C'est notamment le cas de l'allocation autonomie pour les jeunes, du financement de la dépendance ou encore de la création de centres éducatifs fermés.

Partager cet article

Repost 0
Published by magic stella
commenter cet article

commentaires